Conseil

Création d’entreprise, quelles sont les aides proposées par BPI France ?

Créer son entreprise est un projet qui demande du temps et de l’argent. En effet, plusieurs étapes sont importantes pour la création d’entreprise. Après avoir fait une étude de marché, un business plan, déposer le nom de l’entreprise, immatriculer la société, déclarer le commerce, adhérer à la caisse de retraite et au centre de gestion agréé, votre activité peut enfin commencer. Alors, tout ça demande un investissement financier important. Donc, BPI France a mis en place des aides de financement pour la création d’entreprise.

 

BPI France, c’est quoi exactement ? 

BPI France aides création d'entreprise

(Crédits : BPI France)

Créée en 2012, cette société française est spécialiste du financement et du développement des entreprises. Sa mission ? Soutenir les petites et moyennes entreprises, ainsi que les entreprises de taille intermédiaires et les innovantes. Cependant, BPI France n’est pas une banque, mais bien une compagnie financière. Elle agit grâce aux politiques publiques de l’Etat et des régions. Autrement dit, ses ressources proviennent en grande partie des marchés financiers privés. 

BPI France propose alors un catalogue très large de différentes aides financières selon les projets. De plus, les équipes de la société accompagnent la croissance et l’internationalisation des entreprises et des projets. En effet, l’objectif principal étant de dynamiser et de rendre plus compétitive l’économie française. 

 

Les aides sociales et financières pour la création d’entreprise

ACRE : l’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise 

Cette aide à la création d’entreprise s’opère sous la forme d’une exonération partielle des charges sociales pendant la première année de votre activité. En effet, tous les entrepreneurs, exceptés les micro-entrepreneurs, ont le droit automatiquement à cette aide. 

Allocations, aide à la reprise ou à la création d’entreprise

Il est possible de garder ses allocations chômage lors de la création d’une nouvelle entreprise. En effet, vous pouvez tout à fait cumuler votre rémunération avec les allocations. D’ailleurs, il est également possible de percevoir l’ARCE (Aide à la reprise ou à la création d’entreprise) en gardant le statut de chômeur. De plus, cette aide est égale à 45% du reliquat des droits à l’assurance chômage.

L’aide à la création d’entreprise de l’Agefiph 

Qu’est-ce que l’Agefiph ? Et bien, c’est une association nationale qui se mobilise pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées. Seulement les demandeurs d’emploi handicapés créant ou reprenant une entreprise peuvent bénéficier de cette aide. Cette aide forfaitaire de 5000€ a pour objectif de faciliter la création d’entreprise en prenant en charge une grande partie des frais de départ.

 

Les aides fiscales 

L’exonération des impôts locaux dans les milieux ruraux et de nouveaux financements pour les centres-villes

BPI France a mis en place des aides pour dynamiser les activités en milieu rural, ainsi que les centres-villes. Pour ce faire, certaines exonérations fiscales sont proposées comme celles de la CFE et de la CVAE. Petit plus pour les entreprises éligibles à la CFE : elles peuvent, selon certaines conditions, être exonérées de la taxe foncière sur les propriétés bâties. Donc, pour pouvoir bénéficier de tout cela, il suffit de remplir un formulaire. 

 

Les aides à l’innovation

Crédit d’impôt pour la recherche collaborative

Que votre entreprise soit toute neuve ou non, vous pouvez potentiellement bénéficier d’un crédit d’impôt. En effet, il est égal à « 40 % des dépenses facturées aux entreprises par les organismes de recherche pour la réalisation des opérations de recherche prévues dans le contrat. Dans la limite de 6 M€ de dépenses par an ». Il sera par la suite déduit de vos impôts sur le revenu/sur les entreprises. Alors, n’hésitez pas à vous renseigner !

Jeune entreprise innovante

Si vous venez de créer votre entreprise, BPI France vous propose de bénéficier du statut de JEI (Jeune entreprise innovante). Il vous suffit de remplir quelques conditions :

  • Avoir moins de 11 ans d’existence
  • Être une nouvelle entreprise 
  • Avoir employé moins de 250 personnes 
  • Avoir un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros, et avoir un bilan inférieur à 43 millions d’euros
  • Etre une entremise indépendant
  • etc … 

Finalement, l’avantage de ce statut, c’est que vous pouvez bénéficier d’exonérations sur l’impôt sur le revenu et sur les sociétés. De plus, il est également possible d’être exonéré d’une partie des cotisations sociales patronales.

 

Se lancer dans la création d’entreprise en tant qu’indépendant 

Un projet en tête ? Vous souhaitez vous lancer dans la création d’entreprise ? Vous pouvez bénéficier d’aides pour lancer votre activité. Alors, on vous fait un récapitulatif des aides qui vous sont accessibles en tant qu’indépendants :

  • L’ARCE
  • Le maintien des allocations chômage
  • Le prêt d’honneur solidaire, qui est un prêt à taux zéro pour tous les demandeurs d’emploi, jeunes et individus porteurs de projets
  • Les aides de l’Agefigh
  • Les garanties bancaires offertes par France Active
  • L’exonération des charges sociales avec Acre

En conclusion, BPI France vous accompagne dans toutes vos démarches d’innovation. D’autres aides sont disponibles, et vous trouverez toutes les informations complémentaires pour les démarches sur leur site internet.

 

Si vous avez besoin de motivation pour enfin vous lancer, on vous présente juste ici Céline Lazorthes. Cette jeune entrepreneuse s’est lancée seule dans l’entreprenariat et a réussi à créer une des Startups française les plus lucratives : Leetchi.

Leave a Reply